Très loin de la zone touristique, cet épisode nous mène vers une nouvelle destination : le château d’Ayed. Vieux de 350 ans, c’est un lieu magique, perdu au coeur d’une majestueuse palmeraie abandonnée. L’artiste belge Roa nous accompagne.

Roa ne cesse de répéter « It’s an amazing place ! » (« C’est un endroit incroyable ! »). L’artiste a sillonné la planète, mais nous certifie que c’est la première fois qu’il peint dans un lieu aussi incroyable. Roa qui refuse systématiquement et obstinément toute interview a exceptionnellement accepté que nous l’accompagnions dans une camionnette. En road trip au milieu de la brousse djerbienne à la découverte de son bestiaire.

Roa

Roa est Belge mais son terrain de jeu est international. Grand voyageur, il aime débusquer des lieux insolites pour peindre ses animaux monumentaux qui ont souvent des soucis avec les humains. A bientôt 40 ans, il a su garder intacte son âme d’enfant. A Djerba, il est tombé à l’arrêt devant le majestueux château d’Ayed où il ne cessait de répéter : « It’s an amazing place ! », tel un gamin émerveillé.