« Bienvenue à Djerbahood » est une série qui vous embarque en Tunisie, dans le village traditionnel et sublime d’Erriadh sur l’île de Djerba. Ils se sont rencontrés à Buenos Aires : Seth le Français a un univers enfantin et fantasmagorique et Pum Pum l’Argentine pose sur les murs du monde entier ses animaux qui s’envolent, rêvent et voyagent dans des cieux heureux.

Pour Seth, la collaboration entre artistes, c’est le partage et s’adapter à l’autre comme on s’adapte au support. Comme deux enfants, ils se sont offerts une collaboration sur un des murs de The Hood avec des couleurs vives et une complicité joyeuse et contagieuse.

Pum Pum

Pum Pum est Argentine, et avant tout graphiste et illustratrice. L’univers de la rue est tout récent pour elle mais en peu de temps, elle est devenue la reine du street art de Buenos Aires. Elle créée des personnages et se met en scène dans ses fresques dans un esprit tendre et punk rock à la fois, son quotidien tout craché. Ses couleurs sont gaies dans des situations un peu sombres mais toujours en mode cartoon. Pour la rentrée scolaire, les jeunes élèves vont découvrir son travail ensoleillé sur les murs de la grande école primaire et elle s’est aussi offert une collab’ avec Seth du côté des anciens abattoirs.

Seth

Julien Malland est français et a plusieurs vies : graphiste, illustrateur, éditeur, réalisateur de documentaires… Et puis il y a Seth, l’artiste public comme il aime à se définir. Depuis des années, il parcourt le monde entier pour peindre là où personne n’avait encore peint avec des habitants qui n’avaient pas encore osé prendre leurs murs d’assaut. Et le miracle opère lorsqu’il tend des craies ou des morceaux de charbon de bois aux gamins qui le regardent travailler. Il aime par dessus tout les collaborations avec d’autres artistes ou avec des passants tout simplement. A Djerba il a posé ses gamins songeurs et rêveurs sur une porte murée, sur un mur oublié, sur un portail cadenassé… Et partout où il peint la poésie opère et c’est l’invitation au voyage haut en couleurs.